de Nasbinals à St Chély

Créé par le 07 déc 2007 | Dans : Non classé

Un beau soleil au lever.
La marche est difficile ce matin.La fatigue semble devenir chronique d’autant que le terrain est des plus accidenté.On grimpe et on descend sans arrêt.
C’est dire que l’on apprécie la halte à Aubrac un hameau qui a gardé tout son charme d’autrefois.
Sur la place les pélerins font honneur à la tarte aux myrtilles de Germaine servie avec un thé chaud qui réchauffe par un froid vif.
On descend ensuite sur St Chély suivant un parcours sans fin dans les éboulis d’un torrent.
finissant par tétaniser les muscles des cuisses.
On pousse un ouf de soulagement en arrivant à St Chély.
J’avais retenu mon gite au Relais St Jacques tenu par un citoyen belge plutot affairiste.
(à déconseiller) Il loge les pélerins au bas du village à son domicile et le soir venu il faut remonter vers son restaurant pour diner.
Un diner lourd et indigeste,qu’il refuse à une pélerine,pourtant Belge comme lui,parce qu’elle était arrivée avec 10 minutes de retard.
Enfin la nuit fut bonne dans une chambre agréable donnant sur un torrent.

Des 4 chemins à Nasbinals

Créé par le 07 déc 2007 | Dans : Non classé

On a du mal à quitter Régine et ce n’est qu’à 9 heures que je décolle.
Je perds la balise du chemin et m’égare sur la D987 mais je parviens à la rejoindre en suivant une petite route menant au moulin de la folle.
Le paysage est magnifique.On marche sur un sentier dans le désert de l’Aubrac parsemé d’une multitude de fleurs printanières .De grosses roches granitiques emergent de ce tapis verdoyant.Il ne fait pas chaud sur le plateau malgré le soleil et on a même l’onglée les mains crispées sur les batons de marche.
Plus l’on approche de Nasbinals,plus le temps se couvre et soudain la pluie se met à tomber jusqu’à l’arrivée.
On ne saurait trop recommander le gite « La Grappière » qui nous accueille.
Il comporte une splendide salle à manger dotée de tout le necessaire pour faire sa cuisine. A l’étage, le dortoir constitué de box à deux lits et même une chambre à part pour un éventuel couple.
Pour ceux qui n’aiment pas cuisiner,ils peuvent diner au Bar de l’argent pour un prix modique.Ce soir là,ils ont savouré des cotes d’agneau du pays accompagné du fameux Aligot et d’une salade.
Des 4 chemins à Nasbinals mov L’Aligot

de St Alban aux Quatres chemins

Créé par le 07 déc 2007 | Dans : Non classé

Départ dès 8h30 après un bon petit dejeuner.
Bonne allure de marche,mais l’on sent la fatigue accumulée.
La faim aidant,on fait halte à Aumont Aubrac au bar de la mairie.Il y règne une atmosphère
lozérienne et familiale.On nous sert des lasagnes gratinées délicieuses arrosées d’un demi de bière.Plusieurs pélerins parlent de leur étape tout en se reposant.
Je reprends la route avec plaisir pour finalement aboutir aux 4 chemins Chez la fameuse « Régine »qui accueille des pélerins depuis des années.
Arrivé le premier,elle me fait profiter d’une chambre seul au lieu du dortoir situé à l’étage.
Personnage pittoresque au grand coeur et dynamique malgré son aspect fragile qui fait penser à notre Edith Piaf nationale.
Le soir elle sert un repas royal à la quinzaine de pélerins venus de toute l’Europe et même d’Australie dans une joyeuse ambiance qui console des fatigues de la journée. chezregine.jpg

du Sauvage à St Alban sur Limagnole

Créé par le 07 déc 2007 | Dans : Non classé

Le chemin du départ contourne le domaine et l’on suit une route forestière qui grimpe jusqu’au col de l’Hospitalet (1304m) et sa chapelle St Roch vestige d’un hopital pour pélerins .
De là on descend sur le Rouget,puis on arrive à St Alban(950m) avec son église romane porteuse d’un clocher mur supportant un clocheton.
Au diner on devise sur l’étape de demain .Elle sera de 26 kms et nous mènera aux 4 chemins.

http://pierrewalker.unblog.fr/files/2007/12/lesauvage.jpg

de Saugues au Domaine du Sauvage

Créé par le 06 déc 2007 | Dans : Non classé

Le GR65 que l’on suit depuis le d&part du Puy,traverse la ville de Saugues et passe sur le pont qui enjambe la Seuje.
Après 2kms on atteint Le Falzet avec sa tour perchée sur un roc de granit.
Je cherche sans succès la source St Pierre,sensée guérir de certaines maladies.
On marche plein sud,au coeur de la Margeride vers le Vlleret d’Apchier,puis on passe à Chazeaux pour arriver au Domaine du Sauvage perché à 1290 m et qu’on atteint après un long chemin pierreux.
Heureux de souffler.La fatigue est bien là.
Dans la cuisine commune un groupe de randonneurs hauts Alpins prépare son repas.Ici il faut apporter ses provisions.J’ignorais.
Ils en font profiter gentiment le pélerin démuni que je suis ce soir.Merci à eux.
Nuit très calme dans le dortoir No 2.lesauvage1.jpg

Monistrol à Saugues

Créé par le 06 déc 2007 | Dans : Non classé

Après un bon petit déjeuner,on reprend la route.On peine car ça grimpe fort pour démarrer
peut être avons nous trop forcé sur les tartines beurrées.
En plus il fait chaud par cette matinée du 16 mai et c’est avec plaisir qu’on fait une halte 0 Rognac pour se reposer.Une dame charmante vous propose d’exquises parts de tartes aux myrtilles accompagnées d’un café ou d’un thé suivant le goût de chacun.
On repart requinqué par un temps de plus en plus couvert qui finit par une pluie diluvienne en arrivant à Saugues.
Après un coup d’oeil sur la fameuse Tour des anglais on visite l’église et l’on fait tamponner son credential,le passeport du pélerin.
Là encore,les refuges sont pleins.J’aurais dû réserver avant mon arrivée,c’est devenu une obligation à cause de nombreux groupes de randonneurs qui occupent les lieux au détriment des pélerins véritables.
C’est donc sur l’Hotel des terrasses qu’il faut se rabattre.Les propriétaires ont prévu des chambres succintes au dernier étage où l’on peut passer la nuit au tarif pélerin.
A noter que la petite « maison de la presse » du village tiens un ordinateur avec internet pour les pélerins surfeurs
Au diner,un repas royal avec au final un énorme plateau de tous les fromages de la région.
Un vrai régal.

Via podiensis

Créé par le 06 déc 2007 | Dans : Non classé

Au départ du Puy en Velay on prend la route par la fameuse via podiensis qui nous mènera au pied des Pyrénées à St jean pied de Port.
La pente est rude dès le départ pour sortir de la ville puis s’assagit en arrivant à St Christophe sur Dolaison le 1er village traversé.
Il ya foule sur le chemin parcouru aussi par de nombreux randonneurs et un joli troupeau d’oies caquetantes.
Arrêt à Monbonnet pour un casse croute mérité au Bar St Jacques,dont le patron est très accueillant et compatissant envers les pélerins novices que nous sommes.
On poursuit l’effort jusqu’à Monistrol sur Allier où le refuge étant complet,je m’installe à l’hotel des Gorges qui accueille les pélerins de longue date de façon un peu monastique,mais qui les régale au diner des fameuses lentilles du Puy accompagnées des saucisses de fabrication locale.
Plus tard on ponge dans un sommeil réparateur.

Le sac

Créé par le 06 déc 2007 | Dans : Non classé

Comme beaucoup de néo pélerins,j’avais beaucoup trop de choses superflues dans mon sac au départ.
Dès la fin de la 1ere étape,je me suis débarrassé d’un bon kilo que j’ai renvoyé à la maison.
L’idéal est SURTOUTde ne pas dépasser le 1/10 de son poids.
J’ai finalement marché avec 8 kilos tout compris sur le dos pour un poids de 60kgs et j’en ai été fort aise.

Introduction

Créé par le 06 déc 2007 | Dans : Non classé

C’est l’enthousiasme des pélerins à leur retour qui éveille une curiosité vis à  vis du challenge que représente la longue marche qui mène à St Jacques de Compostelle.
Pourtant,il ne s’agit pas d’une simple randonnée sachant qu’il va falloir avaler des kilomètres malgré la fatigue,les craintes de ne pas y parvenir,de ne pas être à la hauteur,
d’autant que chaque étape est en moyenne d’une vingtaine de kilomètres.
Et pourtant,un jour on se décide.On boucle son sac et à Dieu vat.

1...45678

ferange |
Madagascar, la grande ile |
le dragon de la planète Pob |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyagessansparole
| blunt
| Switzerland to Ouagadougou