de Astorga à Foncebadon

Créé par le 22 fév 2008 | Dans : Non classé

Dès 7h30 on est en route pour Valdeviejas puis après traversée du rio Jerga, Murias de Rechivaldo.
Après être passé à proximité du camp romain de Castrillo,on monte progressivement vers le sommet du Monte Irago puis on redescend sur Santa Catalina de Somoza pour remonter sur El Ganso où se trouvait un monastère et un hopital pour Pélerins.
Après 6 kms on atteint Rabanal del Camino.Nous faisons halte pour un casse croute et remplir nos gourdes d’eau.Nous en profitons pour visiter l’église Santa Maria dont nous devinons l’origine romane grâce à sa partie arrière.
Des pélerins semblent vouloir faire étape au fameux refuge Gaucelmo tandis que nous poursuivons notre route.
La grimpée continue à travers les chênes,les genêts et les bruyères.
On parvient dans le village de Foncebadon qui semble sortir d’un bombardement.
Des ruines tout au long de ce qui était la « calle major » dans laquelle se trouve pourtant un petit refuge qui s’avère déjà « completo ».
On nous signale qu’un petit hostal au beau milieu des ruines, du nom de El Convento reçoit des pélerins.
Nous y prenons pension et faisons,le soir, un merveilleux repas médieval terminé par une liqueur aux herbes de la montagne.Inoubliable.

de Hospital de Orbigo à Astorga

Créé par le 22 fév 2008 | Dans : Non classé

C’est à regret que l’on quitte Hospital de Orbigo le lendemainen direction de Villarès.
On chemine sur une petite route jusqu’à Santibanez puis on s’engage sur un sentier qui grimpe dans une chêneraie.
Plus loin on prend un sentier de montagne bordé de maquis et après en avoir atteint le sommet on descend dans la belle vallée du Grillo que l’on traverse pour remonter sur le plateau.
On aperçoit Astorga au loin.On poursuit alors jusqu’au calvaire de Santo Toribio,puis on descend sur San Justo de la Vega.
Parvenus dans le bourg,on s’arrête dans le premier café situé sur la gauche de la rue principale.
Beaucoup de pélerins y sont attablés et dégustent les fameux bocadillos.
Nous en commandons au jambon,servis si copieusement,qu’on doit les partager avec d’autres pélerins.
Il ne nous reste que 3 kms pour atteindre Astorga par la calle Puertasol.Il est alors midi trente.
Le sandwich nous a callé et nous décidons de faire étape à L’Albergue San Javier non loin de la belle cathédrale Santa Maria.
Dans la cour de l’albergue un panneau indique que Santiago n’est plus qu’à 254 kms.
L’accueil est cordial et chaleureux.
Après une douche salutaire,nous allons visiter la ville en commençant par le musée des pélerins installé dans le splendide palais épiscopal construit par Gaudi.
Au pied de la belle façade de l’Hotel de ville s’étend une vaste place où il fait bon déguster des tranches de calamars « a la plancha » accompagnées de pommes de terre.
Il faut aussi goûter aux « mantecadas », patisserie locale à base de beurre et faire honneur aux chocolats,spécialité de la ville.
Gourmandise…quand tu nous tiens !

gaudiastor2.jpgmusgaudiastorg.jpg

de Villadangos de P° à Hospital de Orbigo

Créé par le 11 fév 2008 | Dans : Non classé

A la sortie de Villadangos,on chemine parmi de grand peupliers tout en collant toujours à la N120.
Cette région est très irriguée par une série de canaux que l’on franchit les uns après les autres pour arriver à San Martin del camino.
Il fait beau mais frais et poursuivant une marche active sur 7 kms on parvient ,sans encombre à Puente de Orbigo où nous attend le petit déjeuner traditionnel au premier café venu.
On s’engage ,alors sur le plus vieux pont d’Espagne qui enjambe le Rio Orbigo sur 400 mètres,pour entrer dans Hospital de Orbigo.
Chemin faisant nous sommes abordés par un groupe de voyageurs japonais qui nous demande de bien vouloir poser pour eux.
Nous sommes littéralement mitraillés et chaque photographe se confond en remerciements avec des courbettes traditionnelles du pays du soleil levant.
La ville est très agréable,bien que nous débarquions un jour de marché.
Kate achète de très gros raisins savoureux qu’elle partage entre plusieurs pélerins.
Nous les dégustons sur un banc parmi les stands des marchands.
Nous décidons,alors de faire étape dans le bourg pour lequel on a un vrai coup de coeur.
hospitaldeorbigo.jpghospdeorbigo2.jpeg

de Leon à Villadangos del Paramo

Créé par le 09 fév 2008 | Dans : Non classé

Il n’est pas très plaisant de cheminer en milieu urbain et dans les faubourgs qui ne présente aucun intérêt.
On regrette toujours les centres ville témoins de si belles oeuvres architecturales au passé séculaire.
Après avoir traversé la voie ferrée on chemine dans un paysage chaotique avec décharges de tous ordres,donc franchement laid qui nous conduit au sanctuaire de La Virgen del camino.
On longe toujours la fameuse N120 dans un décors aride qui descend dans un vallon parcouru par la rivière Fruevano,et poursuivant la route on franchit successivement trois autres rivières qui nous ont fait passer à Valverde de la Virgen puis à San Miguel del Camino.
Il nous restent alors environ 7kms pour arriver à Villadangos.
Le refuge,vaste et confortable se trouve à l’entrée du bourg à droite de la route.
Le soir de notre arrivée nous allons diner à la Bodega un petit restaurant situé en contre bas de la route face au refuge.Excellent et copieux menu pélerin.
En sortant de l’établissement,c’est l’émoi dans le village: Il y a un incendie dans le petit bois juste en face du refuge.Les « bomberos » (pompiers) n’arrivant pas les cultivateurs font de leur mieux pour combattre les flammes tandis qu’une épaisse fumée envahit tout le quartier.
Le sinistre finit par être circonscrit au bout de 2 heures et a entretenu bien des discussions à la veillée.

de Mansilla de las Mulas à Leon

Créé par le 09 fév 2008 | Dans : Non classé

Il fait très frais à  7h30 lorsque l’on quitte Mansilla en franchissant le pont mediéval sur le rio Esla.On presse le pas pour se réchauffer.
On traverse le village de Villamoros,puis on traverse la N120pour entrer un peu plus loin 0 Villarente Où l’on s’arrête pour prendre le petit déjeuner.
On reprend la route et il faut grimper ensuite sur Arcahuejaet débouler ensuite surValdela fuente.
Du haut de L’Alto del Portillo qu’on atteint peu après on jouit d’un superbe panorama sur Leon. On descend alors continuellement vers la ville où l’on entre, en passant par une vaste zone commerciale,le long d’ un caniveau malaisé,dans le quartier Santa Ana.
On suit alors le fléchage jaune pour arriver sur la place de la Cathédrale Santa Maria de la Regla,chef d’oeuvre de l’art gothique espagnol.On y découvre des vitraux de toute beauté dont l’ordonnance fait penser à la Ste Chapelle de Paris.
Un pélerin espagnol nous fait découvrir la statue de la Vierge enceinte qui constitue une pièce unique dans l’art religieux.
Beaucoup de pélerins et de visiteurs se recueillent longuement dans ce lieu jouissant d’une luminosité exceptionelle.
Vu la beauté de la ville,nous décidons d’y faire étape dans un hotel et de jouer un peu les touristes.
leoncathedral.jpg

de El Burgo Ranero à Mansilla de las Mulas

Créé par le 09 fév 2008 | Dans : Non classé

En quittant El Burgo vers 8h on longe une grande mare qui fait la joie de quelques canards et des grenouilles qui y coassent.
On prend alors un sentier assez large et bordé de petits arbres plantés sur une quarantaine de kilomètres pour abriter les pélerins des ardeurs du soleil.
La marche est monotone sur cette étendue déserte qui parait sans fin,entrecoupée de plusieurs petites vallées creusées par des cours d’eau.
Les autorités locales ont installé des aires de repos plus ou moins ombragées qui comportent de grandes tables en béton encadrées de bancs dans le même matériau.
On s’y arrête pour se reposer et se déchausser afin de détendre nos pieds échauffés.
Près de nous,des brésiliens pratiquent de longs étirements pour relaxer leurs muscles.
Reprenant la marche,on arrive à Reliegos que l’on traverse par sa « calle major ».Le paysage est devenu forestier et plus accueillant dès le franchissement de la vallée de la Santa Maria
Peu après,on entre dans Mansilla de las Mulas,petite ville très animée,dont le refuge municipal est confortable et situé à proximité d’une grande place où l’on trouve tous les commerces.
J’en profite pour acheter une savonnette,car j’ai oublié la mienne au Burgo ce matin.

de Sahagun à El Burgo Raneros

Créé par le 07 fév 2008 | Dans : Non classé

Enfin le soleil est revenu après le déluge d’hier soir qui nous a surpris pendant que nous faisions quelques achats pour le diner.
A la sortie de la ville,on emprunte le Puente de Canto pour traverser le Rio Cea et on chemine sur un sentier parallèle à la N120 jusquà Calzada del Coto.
C’est là qu’on a le choix entre suivre le Real camino Francès ou l’ancienne voie romaine Via Traiana.
A la pensée que des milliers de pélerins ont suivi cette voie,nous nous y engageons et traversons peu après la voie ferrée Palencia-La Coruna.Le paysage est pauvre et désertique.
On passe à proximité de la ferme de Dehesa de Valdelocajos et on s’installe sur de vieilles bottes de paille pour manger les pains au chocolat qui constituent notre petit déjeuner.
Bien lestés on reprend la marche vers la Fontaine du Pélerin, une aire de repos où un groupe d’allemand se restaure en devisant avec passion.
On atteint ensuite Calzadilla de Hermanillos,l’unique village de ce tronçon d’où l’on sort par une petite route qui rejoint celle qui mène au Burgo Raneros qu’on atteint en retraversant la voie férrée.
La spécialité du village est la culture céréalière.
Le refuge est des plus pittoresque et ne peut accepter qu’un nombre limité de pélerins.
Il s’avère « completo » à notre arrivée.
Nous devons alors,prendre pension à l’Hostal Piedras Blancas qui accueille des pélerins de longues dates.
Le menu pélerin est excellent.On le partage le soir sur une grande table d’hotes où l’on entend parler cinq langues différentes.Ambiance garantie !

de Calzadilla de la Cueza à Sahagun

Créé par le 05 fév 2008 | Dans : Non classé

On a pu,au moins,faire sécher le linge pendant la nuit,mais la pluie tombait encore à flots vers 6 heures du matin alors que nous prenions le petit déjeuner.
L’hotelier nous promet alors une amélioration de la météo plus avant dans la matinée.
Quelle belle surprise de voir le soleil apparaitre dès 7h30.
Nous reprenons la route le coeur gai en suivant la fameuse N120 jusqu’à Ledigos,puis nous passons Terradillos où nous prenons un bon café accompagné d’un gros croissant.
5 kms plus loin,c’est San Nicolas del real Camino qui nous accueille sous un soleil radieux.
Le moral est au beau fixe lorsque l’on franchit la limite entre les provinces de Palentia et de Leon.
On passe alors, à proximité de la Ermita de la Virgen del puente avant d’atteindre Sahagun.
Nous décidons de faire étape au nouveau refuge brésilien situé dans la partie haute de la ville. L’accueil y est très sympathique.Les lieux plutôt pittoresques mais bien agencés avec de beaux sanitaires et une cuisine salle à manger où l’on peut apporter ses provisions et préparer son repas.
On peut faire sécher son linge dans la grande cour qui s’étend devant le gite.

de Carion de los condès à Calzadilla de la Cueza

Créé par le 05 fév 2008 | Dans : Non classé

Partis dès 7 heures,le ciel se couvre à nouveau alors que l’on suit une petite route menant à Villotilla,mais on l’évite en obliquant sur la gauche avant de toucher le hameau qui abrite les ruines de l’abbaye de Benevivere.
On commence,alors une longue et monotone marche dans un paysage désertique en direction de Calzadilla.
La pluie se remet à tomber et s’accumule dans les ornières du chemin.
Revêtus de leur poncho,les pélerins cheminent en silence le regard perdu cherchant ,parfois un hypothétique clocher annonçant une possible halte pour prendre une boisson chaude,mais il faut se résigner,l’horizon restant désespérément sans fin.
On a beau allonger le pas suite à une pluie qui redouble d’intensité,on a l’impression de faire du sur place.
Parfois je passe un doigt sur les verres de mes lunettes car je n’y vois plus rien et avec un sourire,je pense à cet inventeur du concours Lépine qui avait muni les siennes de petits essuie glace.
Notre intention était d’atteindre Ledigos,mais lorsque trempés nous parvenons enfin à Calzadilla,nous décidons d’y faire étape.
Le gite situé à l’entrée du village est déjà » completo » et nous devons chercher plus avant.
Enfin nous atteignons le petit Bar Hostal Real Camino qui accueille une foule de pélerins trempés et transis pour la plupart.
Après un bon menu du pélerin le soir venu,on ne pensait qu’à piquer un bon somme,tandis que la pluie continuait comme de plus belle.

de Fromista à Carion de los Condès

Créé par le 05 fév 2008 | Dans : Non classé

On laisse Fromista par un temps couvert et très frais pour la saison vers 8 heures en direction du village de Poblacion de Campo.
A la sortie du hameau,on peut soit poursuivre en longeant la C980,soit prendre à droite pour s’éloigner de la route bruyante.
Nous optons pour cette solution et marchons sur Villovieco pour cheminer au calme.
Le paysage est attachant.
En sortant de Villovieco,on passe sur le pont qui enjambe le rio Ucierza et on poursuit en direction de la chapelle de la Vierge du Rio en longeant le cours de la rivière.
On emprunte alors la route venant d’Arconada pour entrer dans Villalcazar de Sirga où l’on s’arrète dans un petit café pour prendre un encas et se détendre en devisant avec un jeune pélerin allemand que nous avions rencontré à Villamayor de Montjardin et avec lequel nous avions sympathisé.
Nous couvrons ensuite à  l’aise les 5 kms qui nous mènent à Carion en longeant la route C980.
Le couvent de Ste Clara nous a été conseillé comme étape et nous y trouvons dans l’ambiance » pélerin « lorsque nous sommes accueillis par un hospitalero espagnol et polyglotte qui nous » récite » à vive allure les règles de l’établissement.
Nous nous installons dans le dortoir qui nous a été affecté puis ressortons à  travers la ville pour dejeuner d’un boccadillo au lomo y pimienta arrosé d’un verre de vin qui n’a pas la saveur du Rioja auquel on avait pris goût.
Le soleil étant reparu nos pas nous mènent ensuite dans le beau jardin public qui s’étend le long du Rio Carrion où,assis sur un banc il est si agréable de commenter sa journée.

12345...8

ferange |
Madagascar, la grande ile |
le dragon de la planète Pob |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyagessansparole
| blunt
| Switzerland to Ouagadougou