Le soleil est déjà haut lorsque nous quittons Fonfria dès 8 heures.Quelques vaches semblent nous faire une haie d’honneur.
Nous passons successivement les hameau de Biduedo,Filoval,puis continuons à descendre sur 2 kms vers As Pasantès.
Passé le village,nous traversons Ramil pour entrer dans Triacastella un kilomètre après.
Nous faisons halte dans le premier café qui se présente à nous sur notre droite pour boire un chocolat chaud.
Au moment de repartir,nous saluons le couple américain rencontré à Rutelan,qui arrivait à son tour.
De Triacastella et pour atteindre Sarria on a le choix de passer par Montan et Calvor ou par la route du monastère de Samos.
La loi du moindre effort nouss fait choisir la première alternative qui ne comporte que 17kms contre 21kms pour Samos.
On attaque donc la rude cote vers San Xil où l’on s’arrête pour boire à la vieille fontaine et croquer une barre de céréal,puis poursuivons la lente montée sur Montan par l’Alto de Riocabo perché à près de 900 mètres.
Nous passons Furela,Pintin et arrivons à Calvor où se trouve sur la gauche un refuge d’aspect
sympathique.
Les pélerins qui nous précèdent s’y arrêtent.Ils semblent épuisés.
Nous décidons de continuer et faire les 5 kms qui restent pour arriver à Sarria.
Cette portion,à l’approche de la ville se fait sur un petit sentier longeant la route,sans abri végétal pour atténuer la morsure d’un chaud soleil.
C’est ainsi que nous débarquons dans Sarria exténués.
Nous ne sommes pas tentés par le refuge municipal et continuons de monter plus avant dans la ville pour faire halte à la Pension Camino Francès tenue par un couple franco espagnol très sympathique qui était hotelier en France ,dans l’Ain,6 ans auparavant.
Le repas du soir y est succulent pour la somme de 7€50 et la maitresse de maison est aux petits soins pour ses clients.